Facebook 1 418 349-8190

Foire aux questions

 

Q. Que dois-je faire si mon enfant doit prendre un médicament?

R. Aucun médicament ne sera administré sans prescription. Tous les  médicaments autres que ceux autorisés par le protocole; nécessitent une prescription médicale du médecin ou du pharmacien ainsi que l’autorisation du parent. De plus, il ne doit pas y avoir de médicament dans le sac de votre enfant.

Q. Qu’arrive-t-il si mon enfant fait de la température au C.P.E.?

R  Pour la fièvre, nous devons nous conformer aux règlements qui nous obligent à donner de l’acétaminophène seulement en cas de température élevée (Température rectale : 38.5 C ou plus) Lorsque nous administrons l’acétaminophène, nous appelons le parent afin de l’aviser de l’état de santé de l’enfant. Si par contre, la température n’a pas baissé après une heure ou que l’enfant n’est pas fonctionnel, nous contacterons à nouveau le parent pour qu’il vienne le chercher.

Q. Quel sont les documents que j’ai à fournir lors de l’inscription de mon enfant au C.P.E.?

R  Pour inscrire un enfant au centre de la petite enfance Am Stram Gram 2000, le parent doit signer un contrat de fréquentation et compléter les documents requis. De plus, le parent doit fournir une copie du certificat de naissance de l’enfant et celui du parent signataire du contrat.

Q. Mon enfant est-il obligé de dormir ?

R  Il devient compliqué pour le personnel de refuser la période de repos à des enfants qui démontrent des signes de fatigue (les yeux ferment seuls, se frotte les yeux, demande de dormir, pleure pour un rien…). , Lorsque les enfants s’endormiront naturellement c’est-à-dire sans l’aide du personnel éducateur, celui-ci les laisseront dormir pendant la période de repos qui durera au maximum une heure trente.  Après ce temps (1:30) les activités reprendront leur cours normal tranquillement dans les salles.  Cependant, ils respecteront le rythme de réveil de chaque enfant.  Ce qui veut dire que lorsqu’un enfant commencera à bouger, ils pourront aller près de lui afin de le réveiller doucement.

Pour les 4 ans, la période de relaxation permettra aux enfants de se détendre en restant couchés sur le matelas et en fermant leurs yeux pour une période de 20 à 30 minutes.  À partir de 4 ans, la sieste n’est plus utilisée systématiquement, néanmoins si des enfants ressentent le besoin de dormir nous respecterons ce besoin.

Q. Le sommeil est-il un élément essentiel du développement de l’enfant?

R. Le sommeil est indispensable à notre équilibre, il nous permet de reprendre des forces, de nous réveiller en forme. Chez l’enfant, il est d’autant plus essentiel qu’il constitue un élément important de son développement. C’est en effet principalement pendant son sommeil qu’il sécrète l’hormone de croissance. C’est également pendant qu’il dort que tout ce qu’il a vécu, appris, expérimenté, va s’inscrire dans sa mémoire. Pour bien jouer ce rôle, le sommeil doit être suffisant, mais aussi de bonne qualité. Par ailleurs, c’est en laissant son enfant développer son schéma d’auto réconfort qu’on lui apprend à s’endormir et à se rendormir seul. On peut ainsi considérer le sommeil comme une des étapes essentielles à franchir par l’enfant pour acquérir son indépendance.

Lorsque l’enfant dort, il ne fait pas que se reposer, cela va bien au-delà – il récupère, ce qui lui permet de se réveiller reposé (et à nous aussi !) ; il grandit : c’est principalement pendant le sommeil que l’hormone de croissance est sécrétée ; – son système nerveux s’organise et se perfectionne ; – il mémorise ; – il rêve, ce qui l’aide notamment à évacuer les tensions accumulées au cours de la journée ; – son système immunitaire se renforce : c’est au cours de la nuit que le taux de globules blancs est à son maximum.

Q. Enlever la sieste permet-il à l’enfant de s’endormir plus tôt le soir?

R. Non, selon les spécialistes, de la même manière que le fait de coucher l’enfant plus tard le soir ne résulte pas en un lever plus tardif, le fait d’enlever la sieste l’après-midi ne modifie pas son biorythme du soir.  Pire, l’enfant risque d’être surexcité à cause de la fatigue et ne pas se laisser aller aux signes d’endormissement.  Dans une telle situation, le sommeil ne se décale pas, il  se dérègle.  (Dr Marie-Josèphe Challamel, “Le sommeil, le rêve et l’enfant”, p. 192)

Q. Pourquoi nous n’allons pas jouer dehors aujourd’hui ?

R.  Quand la température le permet, nous allons jouer à l’extérieur.

Cependant, en consultant la charte des températures nous tenons compte du facteur éolien (vitesse des vents) en hiver et du facteur humidex en été.

Q. Comment sera le quotidien de mon enfant vivant des allergies alimentaires, autres allergies et intolérances au C.P.E. ?

R. : Dans notre centre, la santé des enfants est une valeur très importante. Par souci de cohérence, voici les procédures établies pour votre enfant. Tous les membres du personnel sont au courant de cette politique et l’appliquent.

Dès l’inscription, les parents doivent signaler à la direction si leur enfant a une allergie ou une intolérance. Ils doivent fournir une attestation médicale pour confirmer l’allergie ou l’intolérance et les mesures à prendre en cas d’urgence. Lorsque l’enfant a besoin d’un épipen et /ou bénadril, le parent doit signer une autorisation à administrer en cas de besoin. Les parents complètent un document pour nous donner les informations nécessaires pour assurer la sécurité de leur enfant. Sur ce formulaire, il y aura une photo récente de l’enfant afin de le reconnaître. La cuisinière sera avisée simultanément de ces conditions alimentaires et au besoin le parent sera avisé de la rencontrer. Ce formulaire de déclaration de l’allergie ou de l’intolérance sera affiché dans toutes les salles de notre centre. En tout temps lors des sorties, le personnel se doit d’apporter l’épipen pour la sécurité de l’enfant. Dès que l’on quitte le terrain du centre, ceci doit être considéré comme une sortie. Il est strictement interdit de donner des aliments provenant de source externe du centre aux enfants qui le fréquentent. Les seuls aliments que peuvent ingérer les enfants sont ceux provenant de la cuisine. Les cuisinières connaissent les besoins spécifiques des enfants qui ont des allergies ou intolérances. Si le parent n’apporte pas l’épipen ou le médicament nécessaire à son enfant pour son allergie, le CPE se réserve le droit de retirer l’enfant du service. Lors des fêtes spéciales, les comités qui s’occupent de celle-ci trouveront si nécessaire des petites surprises avec l’aide de la cuisinière pour écarter tous les dangers. Elles prépareront les repas de ces enfants en tenant compte de ces particularités. (Voir Politique sur les allergies alimentaires et autres allergies et intolérances)

Q. À quelle heure mon enfant doit-il arriver ?

R.  Entre 6 h 45 et 11 h 15

Q. Mon enfant sera absent, que dois-je faire ?

R.  Avertir le plus tôt possible le C.P.E. par téléphone ou sur le site Internet

Q. Qui sont autorisé à venir chercher mon enfant ?

R.  Lors de l’inscription de votre enfant au C.P.E. vous avez fourni une liste de nom que nous avons inscrit dans les paramètres de votre enfant. Par contre, vous devez aviser le C.P.E. si vous prévoyez envoyer une autre personne qui n’est pas inscrite sur la liste des personnes autorisées à venir chercher votre enfant.

Q. Qu’est-ce qu’une fusion?

R.  Lorsque nous avons 8 absences et plus, nous parlons alors de fusion, c’est-à-dire que nous fermons une salle et nous redistribuons les enfants. À noter que vos enfants sont confiés au C.P.E. et non à une personne en particulier.

Q. Que dois-je apporter au C.P.E. (effets personnels) ?

R.  Vous devez fournir les couches, le lait maternisé, la nourriture de bébé (les petits pots), et des vêtements de rechange selon la saison. Pour ce qui est de la crème solaire et de la brosse à dents, vous pouvez payer les frais annuels de 10,00 $ par enfant ou vous assurer de les fournir en tout temps dans le sac de votre enfant. Prendre note que la doudou est fournie par le C.P.E.

Q. Quel sont les signes qui m’indiquent que mon enfant est prêt pour  l’apprentissage à la propreté ?

R.  Sa couche est sèche pendant plusieurs heures, il demande d’aller aux toilettes. Il est capable de remonter ses pantalons seul.

Q. Le CPE peut-il administrer de l’acétaminophène pendant plusieurs jours consécutifs?

R.  Le CPE peut administrer de l’acétaminophène à votre enfant pendant 48h consécutif.(peut importe  si administrer aux 4 heures ou 1 fois dans la journée!) Le jour suivant ce 48 h, nous ne pourrons plus administrer ce médicament à votre enfant. Par contre, un parent peut se déplacer pour lui en administrer.

Faites nous part d'une absence